Lauréats des Prix de l’AFMC 2018

Prix de la présidente de l’AFMC pour leadership exemplaire en médecine universitaire à l’échelle nationale

D<sup>re</sup> Louise NasmithLouise Nasmith, Université de la Colombie-Britannique

La Dre Louise Nasmith est professeure au Département de médecine de famille de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). Elle est associée du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et associée honoraire du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC). Elle a obtenu son diplôme de médecine de l’Université McGill en 1978 et sa désignation CCMF en 1982. Elle a complété une maîtrise en Éducation à l’Université McGill en 1994 et a à son actif nombre de publications et de présentations à l’échelle nationale et internationale. Ses travaux d’érudition portent sur l’éducation médicale dans l’ensemble du continuum, des études prédoctorales au développement professionnel continu. En 1995, elle a été nommée présidente du Département de médecine familiale à l’Université McGill, poste qu’elle a occupé jusqu’en 2002, l’année où elle a déménagé à Toronto pour s’acquitter du même rôle au Département de médecine familiale et communautaire de l’Université de Toronto.

En 2005-2006, elle a été présidente du Collège des médecins de famille du Canada. Durant cette période, elle a travaillé en étroite collaboration avec d’autres associations nationales afin de tisser des liens plus étroits avec le CFMC. En juin 2007, elle a été nommée principale du Collège des disciplines de la santé de l’Université de la Colombie-Britannique dont elle est devenue vice-rectrice, Santé, en 2015. Elle a été très active dans le domaine de l’agrément de l’éducation médicale postdoctorale, ayant été membre puis présidente du Comité d’agrément du CMFC, travaillant en étroite collaboration avec le CRMCC sur des projets liés à l’établissement de nouvelles normes et aux rôles CanMeds2015. Elle a été l’une des co-présidentes du Groupe de travail sur l’harmonisation de l’agrément, une des initiatives de l’AEMC EMPo et préside le Conseil de gouvernance de l’EMPo. Au cours de la dernière décennie, elle a travaillé avec des éducateurs, praticiens, représentants d’autorités sanitaires et représentants gouvernementaux pour faire progresser la pratique collaborative et la formation interprofessionnelles dans diverses juridictions canadiennes, en mettant tout particulièrement l’accent sur les soins de santé primaires. De 2007 à 2011, elle a été membre puis co-présidente de l’initiative financée par Santé Canada sur l’agrément de la formation interprofessionnelle en santé et de 2003 à 2013, elle a été membre du Comité national d’experts sur la Formation interprofessionnelle pour une pratique en collaboration centrée sur le patient qui est ensuite devenu le Groupe de travail sur l’éducation en santé.

Le prix reconnaît l’excellence en matière de médecine universitaire à l’échelle nationale. Les activités peuvent comprendre le fait d’offrir un leadership relativement à des activités collaboratives nationales procurant des cadres relatifs au programme d’études en éducation de la santé; l’élaboration de directives à l’intention des membres du corps professoral portant sur des approches propres à l’enseignement, sur le recrutement, sur l’appui offert aux étudiants et sur les affaires de la faculté; des programmes de défense de l’excellence ou de la recherche en éducation médicale ou encore de la recherche dans le domaine biomédical ou le secteur des services de santé.


Prix AFMC – May Cohen pour l’équité, la diversité et le genre

D<sup>re </sup> Kitty Darlene Kitty, Université d’Ottawa

La Dre Kitty est une femme d’origine crie et un médecin de famille exerçant depuis 2006 à Chisasibi, la plus grande des neuf communautés cries du Nord québécois. Elle est présidente du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens de la Région 18, qui correspond au territoire cri du Nord québécois. Elle siège également comme représentante clinique du Conseil d’administration du Conseil cri de la santé et des services sociaux de la Baie James.

En sa qualité de directrice du Programme autochtone de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, la Dre Kitty a travaillé avec diligence pour recruter, admettre, appuyer et encadrer les étudiants autochtones pour les aider à devenir médecins. Elle participe à l’élaboration du programme d’études en santé autochtone et enseigne aux étudiants en médecine, y compris aux activités universitaires sur la santé des Autochtones en qualité de professeure adjointe au Département de médecine familiale et aux conférences scientifiques pour divers programmes de spécialités. Elle a publié plusieurs articles sur la santé autochtone et a donné des présentations dans le cadre de nombreuses conférences et réunions universitaires et cliniques durant sa carrière.  

La Dre Kitty est la secrétaire et l’ancienne présidente de l’Association des médecins autochtones du Canada. Elle collabore avec des intervenants tels que la Société de la médecine rurale du Canada, le Groupe de travail sur la santé autochtone du Collège des médecins de famille du Canada, le Comité consultatif sur la santé autochtone du Collège royal et le Centre de collaboration nationale de la santé autochtone, contribuant à des initiatives, des activités de recherche et des publications portant sur les Autochtones. Elle apprécie son travail sur les plans universitaire, clinique et administratif qu’elle considère comme d’importantes voies vers les soins, l’enseignement et les activités de plaidoyer en vue de traiter et d’améliorer la santé des Autochtones et les enjeux sociaux connexes, tout particulièrement en contribuant à la réconciliation.

Le prix est décerné en reconnaissance des efforts ou des réalisations extraordinaires d’un(e) ou de plusieurs personnes, programme(s), département(s) ou faculté en ce qui a trait à l’amélioration du contexte de l’équité entre les sexes et la diversité en médecine universitaire au Canada.


Prix AFMC des jeunes éducateurs

D<sup>r</sup> Brent ThomaBrent Thoma, Université de la Saskatchewan

Le Dr Brent Thoma est professeur adjoint à l’Université de la Saskatchewan où il travaille comme médecin urgentiste et chef de l’équipe de traumatologie. Il a complété sa résidence à l’Université de la Saskatchewan, un stage postdoctoral en simulation médicale à la faculté de médecine de l’Université Harvard et une maîtrise en Leadership (Royal Roads University) et en enseignement des professions de la santé (Massachusetts General Hospital Institute). Il a publié plus de 50 articles révisés par des pairs et a reçu plus de 200 000 $ en subventions de recherche pour ses études en enseignement s’appuyant sur la technologie afin d’évaluer la qualité des ressources pédagogiques asynchrones en ligne telles que les blogues et les baladodiffusions. Depuis la fin de sa résidence, il s’est acquitté de diverses fonctions, notamment, celle de directeur de recherche dans le cadre de laquelle il a ébauché et à commencer à mettre en œuvre un plan stratégique de recherche au sein d’un nouveau département universitaire de médecine d’urgence. Il a ensuite été directeur de programme, poste dans le contexte duquel il a contribué à l’élaboration du programme évaluation de la Compétence par conception relativement à la médecine d’urgence puis directeur de la simulation, poste au sein duquel il a ébauché et commencé à mettre en œuvre un plan stratégique de simulation au sein de son collège. Il est également fondateur et rédacteur en chef de CanadiEM.org, un site Web d’éducation médicale gratuit consacré la mise sur pied d’une communauté d’urgentistes cliniciens canadiens qui dont les pages sont consultées en moyenne    1 000 000 fois par année. Il attribue son succès rapide à ses exceptionnels collaborateurs, aux encouragements de ses mentors, à la patience de son épouse, à son fils et au chiot de la famille.

Le Prix AFMC des jeunes éducateurs vise à reconnaître les personnes dont la vision, le travail et les contacts avec les collègues leur ont permis d’apporter des changements au sein de leur université ou des milieux médicaux dans leur ensemble, et qui ont entamé leur carrière de professeur depuis moins de sept ans.


Prix des enseignants-cliniciens de l’AFMC

D<sup>r</sup> DanielsVijay Daniels, Université de l’Alberta

Vijay Daniels est un professeur associé à la Division de médecine interne générale du Département de médecine de l’Université de l’Alberta. Après avoir obtenu son diplôme à la faculté de médecine de l’Université du Manitoba, il a complété sa résidence en médecine interne fondamentale ainsi que sa formation de surspécialité en médecine interne générale à l’Université de l’Alberta. Il fait partie du corps professoral de l’Université de l’Alberta depuis 2009. Il a également complété le programme de maîtrise en enseignement des professions de la santé à l’Université de l’Illinois à Chicago en 2013.

Le Dr Daniels consacre toutes ses activités cliniques aux services pédagogiques tels que ceux dispensés dans les salles et durant les consultations de médecine interne pour patients hospitalisés et les cliniques d’urgence pour patients ambulatoires. Ses activités non cliniques englobent des activités éducatives réparties entre les activités d’enseignement non cliniques (conception du programme d’études et évaluation, examen de l’enseignement clinique par les pairs), administration éducative (directeur associé du programme de l’évaluation pour le programme de résidence en médecine interne et directeur de l’évaluation clinique pour le programme de MD) et travaux d’érudition en éducation.

Le Dr  Daniels est un enseignant et un mentor reconnu des milieux clinique et non clinique. Il a obtenu plus de 20 prix d’excellence sur le plan de l’enseignement et du mentorat depuis 2009, notamment le Certificat de mérite de l’ACÉM et le prix d’enseignement de l’Université de l’Alberta, le prix Rutherford pour l’excellence en enseignement prédoctoral.

Le Prix des enseignants-cliniciens de l’AFMC a été créé en 2014. Ce prix vise à souligner l’importance de l’excellence en enseignement clinique et à honorer une personne au Canada qui a contribué de façon exceptionnelle à l’enseignement clinique.


Prix AFMC – John Ruedy pour l’innovation en enseignement médical

Dr E. Marc JolicoeurDr E. Marc Jolicoeur, MD MSc MHS FRCP-C FACC FSCAI est professeur agrégé de clinique au département de médecine de l’Université de Montréal. Il partage son temps entre la pratique de la cardiologie interventionnelle et la recherche où il y développe des devis innovants appliqués aux essais cliniques. Dr Jolicoeur est notamment boursier du FRQS (bourse de carrière junior 2) et des IRSC pour ses travaux portant sur l’application des statistiques Bayésiennes dans l’évaluation de nouvelles stratégies de traitement pour l’infarctus aigu du myocarde. Il est également boursier des IRSC pour un projet de démocratisation de la recherche clinique via le développement d’essais cliniques utilisant les bases de données administratives en santé. Les travaux du Dr Jolicoeur ont été publiés dans des revues prestigieuses, notamment le «New England Journal of Medicine».

À titre du directeur de la recherche du Programme de résidence en cardiologie adulte, le Dr Jolicoeur développe le concept novateur de «recherche initié par les résidents» qui permet d’intégrer l’apprentissage du métier de clinicien-chercheur à la résidence de cardiologie. L’originalité de cette approche a été saluée par la Société canadienne de cardiologie en 2014 par l’octroi d’une bourse pour soutenir le projet. Dr Jolicoeur s’est vu décerné récemment le «Emerging Leader Mentorship Award» conjointement remis par la «Society for Cardiovascular Angiography and Intervention (SCAI)», le «American College of Cardiology (ACC)» et par le «Cardiovascular Research Foundation (CRF)» en raison du caractère prometteur de sa jeune carrière.

Afin d’honorer le Dr John Ruedy à l’occasion de sa retraite à titre de doyen de la faculté de médecine à l’Université Dalhousie en 1999, la Faculté de médecine a créé un prix national en son nom. Le prix AFMC – John Ruedy pour l’innovation en enseignement médical sera décerné à une personne ou à un groupe qui aura conçu des documents imprimés, du matériel d’apprentissage électronique ou tout autre moyen d’apprentissage novateur.


Prix international AFMC – Charles Boelen pour la responsabilité sociale

Ateneo de ZamboangaFaculté de médecine de l’Université Ateneo de Zamboanga (ADZU-SOM)

La faculté de médecine de l’Université Ateneo de Zamboanga (ADZU-SOM) est une faculté de médecine novatrice, sensible aux réalités sociales, culturelles et sanitaires du sud-ouest de l’île de Mindanao, aux Philippines. Elle a pour mission d’aider à fournir des solutions aux priorités pressantes en matière de santé des gens et des communautés du sud-ouest de l’île de Mindanao.

L’ADZU-SOM, un rêve local, a vu le jour en 1993 lorsqu’un groupe de médecins locaux et de leaders communautaires engagés a mis sur pied la fondation de la faculté de médecine de Zamboanga (ZMSF)—une fondation indépendante à but non lucratif hébergée par l’Université Ateneo de Zamboanga. Tout a commencé par un fonds de prédémarrage de 500 $ et des médecins locaux bénévoles aux grandes ambitions désireux d’aider la région la plus mal desservie des Philippines. Cette région de 3,2 millions d’habitants disséminés sur des îles inaccessibles et des régions montagneuses possède 14 des 40 municipalités les plus pauvres et 7 des 10 provinces les plus pauvres des Philippines. Le taux de mortalité infantile était alors de 75-80 par 1000 naissances vivantes et plus de 80 % des villages et municipalités n’avaient pas de médecin. En 2004, la ZMSF a été officiellement incorporée à l’Université Ateneo De Zamboanga.

Jusqu’à présent, l’ADZU-SOM a produit 425 médecins diplômés, 243 d’entre eux ayant en outre complété un diplôme de MPH. La vaste majorité d’entre eux (96 p. cent) travaillent encore aux Philippines. La plupart travaillent dans des collectivités anciennement mal desservies; 40 p. cent sont à l’emploi du gouvernement, alors que 39 p. cent exercent dans des zones rurales éloignées où il n’y avait auparavant aucun médecin. Le taux de mortalité infantile de la région a diminué à 5,5-7 par 1000 naissances vivantes (Enquête ministérielle sur la santé).

L’ADZU-SOM croit qu’alors que les pays en développement luttent pour trouver des solutions pour produire des ressources humaines en santé socialement responsables et appropriées pour les contextes locaux, nous, les bénévoles de Zamboanga, avons montré la voie à suivre pour prouver que notre destinée ne devait pas nécessairement être définie par les désavantages historiques.

Le Prix international AFMC-Charles Boelen pour la responsabilité sociale a été créé en 2014. Ce prix décerné par l’AFMC - nommé en l’honneur du Dr Charles Boelen, un leader mondial du domaine de la responsabilité sociale - vise à célébrer des groupes d’individus dont les réussites professionnelles sont un exemple des principes de responsabilité sociale tels que définis par le Global Consensus for Social Accountability of Medical Schools (www.healthsocialaccountability.org) et autres références reconnues internationalement.


Prix AFMC pour contribution exceptionnelle au perfectionnement du corps professoral au Canada

Allyn WalshAllyn Walsh, Université McMaster (co-lauréate)

Allyn Walsh MD CCFP FCFP, est professeure au département de médecine familiale de l’Université McMaster. Elle est actuellement présidente de l’Association canadienne pour l’éducation médicale. Jusqu’à tout récemment, elle a présidé le Comité sur le développement professoral du Collège des médecins de famille du Canada et a dirigé l’élaboration du référentiel sur les activités pédagogiques fondamentales utilisé pour préparer et encadrer les enseignants pour leurs rôles. Allyn a fait partie du groupe qui a élaboré le Cursus Triple C du CMFC. À l’échelle nationale, elle a présidé le Comité de l’Association des facultés de médecine du Canada sur la formation professorale et le Comité d’agrément du CMFC. Elle est la présidente sortante immédiate du Groupe de travail sur l’éducation de l’Organisation mondiale des médecins de famille et a dirigé l’élaboration de normes mondiales en matière de formation postdoctorale en médecine familiale. Allyn continue à diriger le programme de petits groupes d’apprentissage fondés sur la pratique basé à McMaster et a écrit ou dirigé la rédaction de la totalité de leurs 10 modules à l’intention des enseignants cliniciens dans les professions de la santé. Elle a été titulaire d’un certain nombre de postes à McMaster, notamment celui de directrice du programme de médecine familiale postdoctorale, de doyenne adjointe du programme de formation professorale à la Faculté des sciences de la santé et de présidente des Affaires étudiantes au niveau de l’Éducation médicale prédoctorale.

Allyn a obtenu nombre de prix d’enseignement, notamment le Prix Ian McWhinney de l’enseignement de la médecine familiale pour son impact marqué sur le développement de la médecine familiale au Canada. Elle a également publié des écrits sur une variété de sujets en éducation médicale et a siégé au sein d’innombrables comités externes et internes.

D<sup>re</sup> Karen LeslieKaren Leslie, Université de Toronto (co-lauréate)

La Dre Karen Leslie est pédiatre à la Division de la médecine des adolescents à l’Hôpital pour enfants malades et professeure de pédiatrie à l’Université de Toronto. Elle est éducatrice clinicienne et participe à plusieurs aspects du développement et de l’évaluation pédagogiques. Ses travaux d’érudition portent sur les secteurs de la formation professorale, du développement de carrière et du mentorat au niveau universitaire.

La Dre Leslie est directrice du Centre de formation professorale de la Faculté de médecine et, à ce titre, elle supervise l’élaboration, la prestation et l’évaluation de programmes et d’initiatives qui visent à rehausser les rôles et les expériences du corps professoral aux niveaux individuel et organisationnel. Sur le plan national, elle préside le Réseau de l’Association des facultés de médecine du Canada sur la formation professorale et préside le Comité de formation professionnelle de l’Association canadienne pour l’éducation médicale (ACÉM).

À l’échelle internationale, elle fait partie de la direction du Comité de formation professorale de l’Association of Medical Education of Europe (AMEE) et a été impliquée au sein du Comité du programme et du Comité scientifique de l’édition inaugurale et des trois dernières éditions des Conférences internationales sur la formation professorale dans les professions de la santé.

Afin de rappeler l’importance du perfectionnement du corps professoral et de souligner la contribution d’une personne ou d’un groupe dans ce domaine au Canada, l’AFMC a le plaisir d’offrir le Prix pour contribution exceptionnelle au perfectionnement du corps professoral au Canada.